top of page

ÉLIANE BEYTRISON


16.3 - 6.4.2024

Les îles ne sont pas interchangeables


C’est en travaillant conjointement sur un projet artistique ayant trait au coma, qu’est née cette exposition d’Éliane Beytrison. Partant de la phrase d’un soignant comparant le corps comateux à une île luxuriante dont la chambre serait un océan, la plasticienne élabore une vision personnelle et poétique de l’île, à la fois lieu géographique au milieu du vide et espace mystérieux chargé de fantasme.

Ce qui peut être une évocation du paradis perdu, d’un lieu hors de l’espace réel, est aussi une évocation de l’exil ou du bannissement. Ainsi, l’île n’est pas que la représentation d’une abstraction idéale et désirée - telle la Cythère de Watteau - mais peut également prendre une réalité plus prosaïque, celle des lieux de déportations ou d’internements, qu’ils soient politiques, carcéraux ou psychiatriques.

Pour Eliane Beytrison, cette double perception de l’île est un point de jointure entre sa recherche artistique autour du coma et son investissement auprès des artistes palestiniens de la bande de Gaza. Si le coma s’envisage comme une terre inconnue, dont la luxuriance et l’abondance végétale peuvent être comparées à la flore commensale se développant sur le corps « flottant » du comateux, les évènements de Gaza transforment cet étroit littoral surpeuplé en archipel cerné d’hostilité - élément ceint par un élément d’une autre nature - dont la luxuriance est incarnée par la multitude de vies qui l’habite. Par ailleurs, l’île ou l’archipel sont aussi des évocations de nos intimités faces aux événements naturels ou historiques auxquels nous sommes soumis.

 

Née à Sion, vivant et travaillant à Florence, Eliane Beytrison étudie à l’Ecole Cantonale des Beaux-Arts de Sion, ainsi qu’à l’Académie des Beaux-arts de Florence. Des formations dans la restauration de peintures et d’œuvres sur papier complètent son cursus. Elle a exposé autant en Suisse qu’à l’étranger - Italie et Moyen Orient - et collaboré à plusieurs spectacles. Eliane Beytrison a également organisé de nombreuses expositions d’artistes palestiniens, dont Palestine, en 2008 au Manoir de Martigny.

コメント


bottom of page