GUSTAVE CERUTTI, MIRZA ZWISSIG, VÉRONIQUE MICHELET


21.11.2020 - 30.01.2021 Cet hiver, La galerie Les Dilettantes présente une exposition autour de Gustave Cerutti, avec deux artistes en lien étroit avec son travail. Mirza Zwissig et Gustave Cerutti eurent une complicité et une compréhension mutuelle de leur travail artistique. L' œuvre que développe Véronique Michelet en est le prolongement.


Cette exposition autour de l’art concret, est également l’occasion de présenter des inédits de Mirza Zwissig. Un grand Merci à Gustave Cerutti d’avoir facilité l’organisation de cette exposition.



Tout au long de sa carrière artistique, Gustave Cerutti a développé une œuvre basée sur la radicalité des lignes et sur un chromatisme pur et souvent éclatant. Ces compositions dynamisent le regard et l’espace par des obliques fortes et des surfaces de couleurs franches et vibrantes.


Si l’artiste voue une grande passion à la musique, et particulièrement le jazz, ce que révèle les œuvres représentées ici. Cependant, l’absence de titre, laisse au visiteur sa propre interprétation.

Gustave Cerutti vit et travaille à Sierre. Pionnier de la contemporanéité en Valais, son œuvre est reconnue et saluée par les institutions culturelles cantonales. Son remarquable engagement pour l’ouverture, la diversité et l’activité artistique, a permis au Valais de s’ouvrir à la modernité plastique.



Femme artiste et pionnière de l’art concret en Valais, Mirza Zwissiga une œuvre à la graphique radicale et au chromatisme flamboyant. Débutant par un travail d’huile sur toile, elle développe, dès les années 80, de nouvelles expressions par le dessin et la sérigraphie. Lors d’une exposition personnelle en 1987, elle décrit sa démarche de la manière suivante : « les éléments plastiques développées dans ma recherche sont la forme, la couleur, l’espace forme-couleur, le mouvement, la modification forme-couleur, en deux mots la plasticité active. La série permet de développer des idées plastiques en divers éléments et de créer ainsi un environnement plastique. L’expression graphique permet la création de propositions plastiques plus subtiles où l’humour à libre cours, Certains rapports sont logiques et d’autres moins. C’est ce que j’appelle la plasticité active. ».


Largement reconnue hors canton, et initialement par un milieu d’initiés en Valais, son travail est depuis représenté dans les collections institutionnelles du Canton. Une œuvre d’une modernité étonnante, qui a traversé avec aisance le tournant du siècle et nous redonne dans toute sa vivacité l’énergie créatrice de la plasticienne.



Véronique Michelet vit à Ollon et travaille à Sion. En 2008, elle obtient un Bachelor en Arts Visuels à l'édhéa (Sierre) ainsi que l'Atelier Tremplin soutenu par la Fondation BEA à la Ferme-Asile (Sion). En 2009, elle intègre la Haute Ecole de Travail Social (Sierre), filière animation socioculturelle. En 2012, elle est engagée à la Ferme-Asile (Sion) en tant qu’assistante de direction et chargée de médiation pour le public scolaire et elle y crée les ateliers familles qu'elle animera durant 6 ans.


Sa pratique artistique est centrée sur l’abstraction et plus particulièrement sur l’art concret. Elle puise son inspiration dans l’architecture, qu’elle photographie en noir/blanc, puis en tire les lignes essentielles pour des compositions à la fois rigoureuses et subtiles. Son travail d’impression restitue la sensibilité initiale de la prise photographique, par la sobriété rigoureuse du trait, tout en lui apportant la douceur que procure le grain du papier.