Loriane Buro-Papilloud - En vie!


17 avril au 12 juin 2021 La représentation de la vie et du monde, pour Loriane Buro-Papilloud, n’est pas celle des atlas ou des planches d’histoires naturelles. C’est une représentation plus intérieure, plus près de nos sphères personnelles : Il est ici question des sens - les cinq - et de la maison dans sa forme la plus archétypale.

Chez l’artiste, la maison est une représentation de nous même, une carte topographique de l’intime, une évocation du monde dans sa plus simple fonctionnalité. C’est aussi le lieu de nos première perception : le logis, champ d’expérience du sensible.

Par ailleurs, cette approche intime n’est pas sans évoquer un héritage culturel commun. Les maisons, bienveillantes ou malveillantes, hantent et habitent les œuvres de fictions littéraires et cinématographiques : de la maison de la sorcière d’Ansel et Grettel, au logement de Nana dans le roman éponyme de Zola, en passant par la cabane de Bob dans Twin Peeksou Xanadu dans Citizen Kane, autant d’univers propres à nous faire rêver ou cauchemarder. Sans oublier ses multiples représentations picturales. La peinture flamande entre autres, qui donne une place inédite au logis, le faisant passer de cadre à sujet.

Loriane Buro Papilloud rend grâce au vivant à travers une représentation des cinq sens dans leurs applications les plus quotidiennes, qui n’est pas sans évoquer la riche iconographie des ex-voto.