MAMOUDA ZEKRYA


9.4 - 11.6 2022 Le travail de Mamouda Zekrya est incontestablement habité par le cinéma, domaine qu’elle connaît bien puisqu’il s’agit de son premier univers artistique. Riche de cette expérience autant visuelle que poétique, elle se tourne plus tard vers l’art plastique, autre manière de traiter l’image en la fixant non sur une pellicule, mais sur un support papier.

Sur le papier, l’œuvre se déploie dans une autre temporalité, passant de la narration cinématographique à la suspension picturale de l’instant. Pour autant, cet instant « saisi » n’est en rien pétrifié : superpositions et nuances chromatiques lui confère une respiration qu’accentue encore la matérialité du support.

L’expérience cinématographique, loin de n’être qu’une source annexe, transparaît dans l’œuvre plastique avec un traitement de l’image conjuguant les deux disciplines.

De même pour les références personnelles de l’artiste - cinématographiques, artistiques ou littéraires – qui se dévoilent dans ses compositions, traitées en noir-blanc, à l’encre de chine principalement.

Une œuvre qui voit se déployer des éléments végétaux, ou laissent deviner des paysages évanescents : la flore semble émerger des planches d’un herbier du XIXème siècle, qu’un romantisme baudelairien aurait touché. Les paysages sont des apparitions, des « temps retrouvés » furtifs et saisis dans l’instant.


Diplômée en 1994 de l’ECAL en Audiovisuel, Mamouda Zekrya travaille conjointement dans le secteur cinématographique, puis dans celui de l’enseignement du français langue étrangère en classe d’accueil. Après l’exposition collective NO MAS COSMOS à l’Espace ContreContre à St-Maurice en 2021, cette exposition personnelle est la deuxième de l’artiste en Valais.